Problèmes sexuelles : quand faut-il consulter un sexothérapeute ?

22 Juil 2019 Problèmes sexuelles

Bien qu’en France, la sexothérapie soit plus considérée comme une compétence plutôt qu’une spécialité, force est de constater que les résultats de thérapies sont concluants. Zoom sur quand décider de consulter un sexothérapeute.

Quels domaines de compétence ?

Étymologiquement, le sexothérapeute est un thérapeute qui se spécialise en sexologie. En d’autres termes, il s’agit d’un spécialiste qui tentera d’apporter des solutions aux troubles sexuels que ce soit pour les hommes ou pour les femmes par le biais d’entretiens et de conseils. Ces troubles sont entre autres la difficulté d’érection, l’éjaculation précoce ou l’impuissance chez l’homme et l’anorgasmie, le vaginisme ou la nymphomanie chez la femme. Le sexothérapeute se propose de comprendre la mécanique psychique de ses patients. Pour cela, il met en avant le dialogue, la compréhension et l’empathie. Les solutions proposées sont, en outre, plus d’ordre psychologique que physique. Les entretiens peuvent se faire en solo ou en couple, le but des thérapies étant dans tous les cas un épanouissement sexuel pour chaque individu et la réinstauration – ou l’instauration, d’un dialogue sexuel dans le couple.

Comment savoir qu’il est temps de consulter ?

Il va sans dire qu’étaler ses problèmes sexuels devant un « étranger » est très délicat. Cette gêne est le principal obstacle qui empêche de sauter le pas. Il faudrait pourtant savoir qu’il n’existe pas de bon moment pour aller consulter un sexothérapeute. Par ailleurs, aucun trouble sexuel ne peut être qualifié de trop grave ou d’anodin. Attendre c’est risquer de s’engager dans un long processus qui risquerait de condamner toute possibilité de relation sexuelle normale au sein du couple. En outre, éprouver l’un des malaises cités plus haut ou encore être insatisfait sexuellement et ne rien pouvoir y faire constitue des facteurs suffisants. Il peut être utile de se dire que le sexothérapeute, au même titre qu’un psychologue, est tenu au secret médical. Il est donc possible de se rassurer : ce qui sera dit pendant les séances ne sera pas divulgué.

articles similaires
Vaginisme Vaginisme : trop peu de femme ose en parler 23 Juil 2019

Le vaginisme se définit comme un trouble psychique qui empêche toute pénétra...

désespoir climatique Le désespoir climatique : comment agir dans l’anéantissement ? 19 Juil 2019

Les statistiques publiées par les experts mondiaux en climatologie sont frappan...